L’incontinence urinaire touche de nombreuses femmes. Evitement, désocialisation, coût économique, l’incontinence urinaire est un fléau encore peu abordé par pudeur et souvent par résignation. Pourtant, dans de nombreux cas, des solutions simples, à mettre en œuvre à l’initiative de la personne et au domicile peuvent contribuer à préserver voire retrouver une continence.

Chez la femme, à partir de la cinquantaine et au-delà, la rééducation périnéale devient incontournable, du fait des modifications hormonales (ménopause) et du vieillissement des tissus qui augmentent les risques d’incontinence, de prolapsus ou encore d’insensibilité vaginale. A un âge avancé, la rééducation est encore possible pour limiter et prévenir l’incontinence urinaire.

Deux types de rééducations, complémentaires entre elles, sont possibles : la rééducation périnéale et la rééducation comportementale. Quel que soit la méthode de rééducation, il est important que votre proche comprenne que celle-ci s’effectue sur plusieurs mois et qu’elle demande des efforts quotidiens.

> La rééducation périnéale : Son efficacité chez les personnes âgées dépend du suivi et des séances d’entretien à long terme.

> La rééducation comportementale permet de réapprendre à avoir des mictions contrôlées et à retrouver un rythme normal de mictions.

> Le traitement Femilift ; sans éviction sociale et sans douleur

Comment peut-on rééduquer son périnée à domicile ? Il faut apprendre à contracter les muscles du périnée : Comme tous les muscles, le périnée a besoin de travailler régulièrement.

Une consultation à la Heal Clinc peut s’avérer nécessaire pour répondre à vos questions