La esthétique comprend le rajeunissement vaginal , ou réjuvénation vaginale et s’occupe de rééquilibrer les désordres intimes.

A l’approche de la ménopause, suite à des accouchements , au fil des années, peuvent apparaître des sécheresses des muqueuses vaginales , une perte de l’élasticité ainsi qu’une diminution de la trophicité, entraînant des inconforts physiques ou psychologiques , des irritations, des gènes, et des douleurs lors des rapports sexuels. Dans ce cadre, la gynécologie esthétique traite ces problèmes.

Nous parlons dorénavant librement de ces problèmes intimes, car il existe aujourd’hui des traitements avec des produits surs et des gynécologues formés à l’esthétique gynécologique.

Il est donc possible d’assurer une hydratation locale de la peau et des muqueuses ( pour pallier aux sécheresses vaginales).

> Stimuler la production de collagène dans la muqueuse qui devient plus épaisse et plus résistante.
Traiter les dysfonctionnements sexuels liés à un affaiblissement du point “G” ( le point “Grafenberg”)…..

> La gynécologie permet aussi de corriger des troubles du périnée ( béance vulvaire post accouchement).

> Pratiquer des injections d’acide hyaluronique.

> Pratiquer de l’ ( avec pochoirs pour les plus coquettes;-) ), resserrer les grandes lèvres grâce au et bien-sûr effectuer du pour stimuler la contraction des fibres de collagène et d’élastine.

Je précise que certains de ces traitements relèvent de choix esthétiques, d’autres offrent de réelles solutions médicales à des troubles fonctionnels divers ( hypertrophié des petites lèvres , troubles de l’hygiène liés à une béance vulvaire, incontinence, douleurs pendant les rapports, troubles sexuels secondaires, infections gynécologiques récurrentes, etc)

Certaines de ces interventions dites “esthétiques “ sont susceptibles de bénéficier d’une intervention de l’assurance maladie !