Echographie gynécologique

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

A la HEAL Clinic, nous disposons d’un appareil échographique 2D/3D/4D GE Voluson S8 permettant de réaliser des examens gynécologiques et obstétricaux détaillés. Les fonctions 3D / 4D nous permettent de réaliser de beaux clichés souvenirs!

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/3″][vc_empty_space height= »5px »][vc_images_carousel images= »1846,1843,1842,1841,2152″ img_size= »250×250″ autoplay= »yes » wrap= »yes »][vc_separator][vc_video link= »https://youtu.be/jDHgmEp6WtQ » align= »center »][/vc_column][vc_column width= »2/3″][vc_tta_accordion style= »modern » color= »sky » active_section= » » collapsible_all= »true »][vc_tta_section title= »A propos de l’imagerie par échographie 2D » tab_id= »1462316356390-2dbbde0d-ef8492d6-83a5″][vc_column_text]L’échographie est une technique d’imagerie médicale qui permet de visualiser des structures anatomiques à travers la peau.

Un faisceau d’ultrasons est envoyé à travers la peau par la sonde que tient le médecin. Au cours de son trajet il rencontre des obstacles qui vont partiellement réfléchir les ultrasons vers la sonde (les échos).

Un traitement informatique analyse ces échos et permet de reconstruire une sorte d’image représentant les structures en profondeur.

Ces images seront toujours des coupes (des tranches) en 2 dimensions. C’est pour cela que l’on parle d’échographie 2D!

L’échographie permet de mettre en évidence des différences de densité et de reconstruire les organes analysés.

L’échographie ne permet pas de VOIR (il faut de la lumière pour cela!). Pas de couleur, donc.

Enfin, différents facteurs peuvent altérer la reconstruction informatique d’une image et donner lieu à de fausses images ou rendre l’image de faible qualité.

Le traitement digital des images a permis de nettement améliorer la qualité des images produites en échographie conventionnelle.[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section i_position= »right » i_icon_fontawesome= »fa fa-cubes » title= »A propos de l’échographie 3D – 4D » tab_id= »1462316356430-630d519e-9deb92d6-83a5″ add_icon= »true »][vc_column_text]L’échographie 3D consiste à créer un volume à l’aide de la superposition de nombreuses coupes 2D (cf + haut). C’est un peu comme reconstruire un pain à l’aide des tranches individuelles: on retrouve la forme du pain.

La 3D de surface permet de « reconstruire » une image comme s’il s’agissait d’une photo, permettant de voir un visage, une main, etc

La 3D volumique permet au médecin de travailler « en différé »: il scanne un volume et réalise ensuite des coupes dans son volume dans des angles notamment impossibles en 2D conventionnelle

La 3D requiert du temps et n’est que rarement utilisée en routine pour cette raison.

Elle reste très ludique, notamment pour visualiser un bébé pendant la grossesse!

La 4D c’est la 3D en temps réel, on voit son bébé bouger, faire des grimaces, …[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »L’échographie gynécologique » tab_id= »1462316465499-79b54848-ed6a92d6-83a5″][vc_column_text]L’échographie gynécologique est un examen qui peut se réaliser soit par voie abdominale, soit par voie vaginale. Cet examen doit impérativement être réalisé en DEHORS des règles. Pour une patiente en cycle spontané (SANS pilule), le meilleur moment est le milieu du cycle.

Il permet de visualiser les structures gynécologiques (utérus, ovaires, parfois les trompes) et leurs rapports entre elles et avec les organes avoisinants.

Différentes applications de l’échographie gynécologique:

  • Recherche de polypes ou de myomes (fibromes) de l’utérus
  • Recherche de kystes des ovaires
  • Mise au point de saignements anormaux
  • Mise au point de douleurs pelviennes
  • Mise au point d’infertilité
  • Monitoring de l’ovulation avec/sans traitement stimulant

[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »L’échographie de grossesse du premier trimestre (T1) » tab_id= »1462316550132-d8936198-f07092d6-83a5″][vc_column_text]L’examen échographique du premier trimestre se réalise idéalement entre 11 1/2 et 13 1/2 semaines de grossesse (en aménorrhée)

Il est le premier examen permettant de voir l’embryon devenu foetus.

On recherchera à vérifier qu’il semble bien « complet ».

Différentes mesures sont réalisées durant cet examen, dont notamment la fameuse mesure de « clarté nuchale ».

Celle-ci entre en compte dans le calcul du risque que l’enfant soit porteur d’une trisomie 21. Ce calcul prend aussi compte des résultats d’une prise de sang réalisée entre 11 et 14 semaines d’aménorrhée.

Certains échographistes parviennent à voir le sexe de l’enfant à l’occasion de cet examen. Mais en se trompant assez souvent![/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »L’échographie du deuxième trimestre (T2) » tab_id= »1462546267909-14f75a79-67fd »][vc_column_text]L’examen échographique du 2è trimestre se réalise idéalement entre 22 et 24 semaines de grossesse (en aménorrhée)

Il s’agit d’un examen très complet visant à contrôler toute l’anatomie du bébé, et d’évaluer sa croissance ainsi que l’absence de malformations directement visibles. On peut enfin tester la qualité des échanges entre le bébé et sa mère (examen doppler). Le sexe de l’enfant devrait pouvoir être établi à ce stade!

Dans le meilleur des cas, cet examen permet de dépister +- 60% des malformations congénitales. Certaines anomalies ne pourront jamais être dépistées par échographie (par exemple l’autisme ou certaine maladies métaboliques)[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section title= »L’échographie du troisième trimestre (T3) » tab_id= »1462546636708-10e074b7-c6ee »][vc_column_text]L’examen échographique du 3è trimestre se réalise idéalement entre 32 et 34 semaines de grossesse (en aménorrhée)

Il s’agit d’un examen complétant l’examen du 2è trimestre afin d’évaluer sa croissance ainsi que l’absence de malformations non dépistées au T2 ou apparues plus tard. On peut à nouveau tester la qualité des échanges entre le bébé et sa mère (examen doppler).

On recherche surtout les anomalies de croissance (retard ou excès), et la position du bébé en vue de l’accouchement[/vc_column_text][/vc_tta_section][vc_tta_section i_icon_fontawesome= »fa fa-exclamation-triangle » title= »AVERTISSEMENT » tab_id= »1462546956648-9d73e2d6-02a1″ add_icon= »true » el_class= »tester_imp »][vc_column_text]

  • L’examen échographique est un excellent outil diagnostique mais il ne peut tout détecter
  • Certains facteurs indépendants de la volonté ou de la compétence du praticien échographiste peuvent en réduire les performances
  • Le médecin ne se permet pas de retenir quelque information qu’il soit sur votre examen et ses conclusions. Il peut se trouver à devoir partager des doutes sur les conclusions de l’échographie et émettre certaines réserves qui peuvent amener à pratiquer des examens complémentaires, voire un examen de contrôle.

[/vc_column_text][/vc_tta_section][/vc_tta_accordion][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_text_separator title= »Nos praticiens pratiquant ce service » color= »turquoise » border_width= »2″][team title= » » groupslug= »gynecologie »][/vc_column][/vc_row]